A Gao, le ministre français de la Défense salue l’effectivité des patrouilles mixtes

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, a effectué son dernier déplacement au Sahel, à quelques semaines de la fin du quinquennat du président François Hollande.

Au Mali, M. Le Drian s’est rendu à Bamako et Gao le 25 février, soit deux jours après le lancement des patrouilles mixtes du MOC, Mécanisme Opérationnel de Coordination.

En s’adressant aux forces armées nationales et internationales, le ministre s’est dit « fier » de les voir réunis après l’attaque contre le camp du MOC le 18 janvier dernier.

« Votre présence commune est un symbole fort dont je mesure la portée, c’est la preuve éclatante que malgré les tentatives des terroristes pour vous diviser, pour vous décourager, pour vous empêcher d’atteindre le processus de paix, vous avez tenu bon », a-t-il déclaré.

Le Chef de la mission onusienne au Mali qui faisait partie de la délégation a également salué l’ambiance cordiale entre les éléments du MOC.

« Quand nous avons rencontré les éléments du bataillon mixte, qu’ils soient CMA, Plateforme ou FAMa, vous avez vu le plaisir qu’ils ont à se retrouver ensemble. Avant-hier (23 février, ndlr), ils ont fait le tour de la ville. Ils se sont familiarisés, ce qui est rassurant », a indiqué le diplomate onusien.

Face au manque d’équipements notamment de gilets par balles des éléments du MOC, le Chef de la MINUSMA répond : « pour le moment, ils ont des armes individuelles. Nous sommes en train de voir avec le gouvernement, parce que les patrouilles mixtes ne peuvent pas se faire sans armes collectives, et je crois que le gouvernement va répondre à ce vœu, y compris tous les éléments qui assureront la sécurité des combattants dans le futur ».

Avant de se rendre à Niamey, le ministre de la Défense et les autres membres de la délégation ont survolé la ville de Gao et ses environs à bord des hélicoptères NH 90 du contingent allemand et de Barkhane.

PARTAGER