Ahmed Ag Bilal : « J’ai fui la guerre au Mali et je vends aujourd’hui du café à Abidjan »

Originaire du nord du Mali, Ahmed Ag Bilal a quitté son pays en 2012 pendant le conflit armé dans les régions du nord. Aujourd’hui, il est devenu vendeur de café ambulant à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Après un bref séjour à Bamako et ne connaissant personne dans la capitale malienne, Ahmed a rejoint son père en Côte d’Ivoire. « J’ai d’abord commencé à travailler avec mon papa et j’ai décidé par la suite de vendre du café », explique-t-il.

Chaque jour, il arpente les rues d’Abidjan principalement à Biétry (commune de Marcory) avec son matériel de café. « Les gens aiment le café à Abidjan. Tous les matins, ceux qui vont au boulot en prennent », ajoute-t-il.

Pour ce vendeur ambulant, son souhait est de voir un Mali apaisé pour y retourner s’installer un jour.

Sory KONDO

* Ce reportage a été réalisé à Abidjan dans le cadre de la formation sur la vidéo mobile organisée CFI, l’Agence française de coopération médias au profit de 11 médias africains en ligne dont Sahelien.com.

PARTAGER