Baisse de niveau scolaire au Niger : à qui la faute ?

« Au Niger, moins de 30% des enfants en âge d’aller à l’école (5 à 14 ans) ne sont pas scolarisés. En outre, ceux qui vont à l’école ne reçoivent pas une éducation de bonne qualité et n’acquièrent pas suffisamment les connaissances et les compétences dont le marché du travail a besoin », notait il y a quelques années un rapport de la Banque Mondiale.  Le site Aïr Info d’Agadez nous fait l’ « autopsie » du système éducatif au Niger dans le cadre d’un dossier thématique porté par 11 médias en ligne en Afrique francophone.

Le mal-être de l’école nigérienne ne date pas d’aujourd’hui. Il est consécutif au cynisme des programmes dits d’ajustement structurel imposé par les institutions de Brettons Woods sur le secteur de l’éducation. En exigeant dans les années 90 la mise en retraite anticipée des enseignants et autres cadres expérimentés des secteurs vitaux aux conditions d’obtention de la dette, Le FMI et la Banque Mondiale, ont cassé l’élan des États africains. «  Ne cachons pas nos laideurs, nous sommes les seuls responsables de la déconfiture de notre système éducatif », fait remarquer Mahamadou Ali, consultant en sciences de l’éducation. Lire la suite…


PARTAGER