Mali : A Tombouctou, les communautés discutent de l’organisation de la région de Taoudéni

Après la nomination des deux gouverneurs des nouvelles régions administratives de Ménaka et Taoudéni, le 16 janvier dernier, les groupes armés signataires de l’accord de paix se concertent sur l’organisation de la région de Taoudéni.

Les échanges qui ont débuté, la semaine dernière dans la région de Tombouctou notamment à Agouni et Nibka, portent sur les modalités de découpage de Taoudéni.

La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme ont organisé séparément leurs rencontres où elles ont réuni au total, 187 chefs de fraction. A la fin, un document commun a été élaboré sous la supervision de la mission onusienne à Tombouctou.

« Nous avons fait une réunion où les chefs de fraction ou de village sont venus déclarer leur intention d’aller dans tel ou tel arrondissement de la région », a indiqué Boubacar Ould Hamadi, point focal de la CMA à Tombouctou.

Et d’ajouter : « c’est un document brut que nous allons soumettre au gouverneur de la région de Taoudéni qui va travailler avec les fractions, les chefs de village qui vont composer les différents arrondissements et des procédures de transfert des documents et des procédures de création ».

Selon Moulaye Ahmed Ould Moulaye Rigani de la Plateforme, « l’exercice d’enregistrement des fractions et villages au niveau des circonscriptions administratives nouvellement créées dans la région de Taoudéni s’inscrit dans le cadre de la facilitation de la création des nouvelles collectivités territoriales et la mise en place des futures autorités intérimaires prévus dans l’accord pour la paix ».

Les résultats de ces différentes concertations sont présentés, cette semaine aux autorités en présence des représentants de la communauté internationale.

Le gouverneur de Taoudéni qui se trouve présentement à Tombouctou prêtera serment demain jeudi 31 mars, au palais de justice de la ville. La région de Taoudéni créée en 2012 par la loi N° 018 du 2 mars 2012, couvre une superficie de 323.326 km2 pour 134.000 habitants, selon son tout nouveau gouverneur, M. Abdoulaye Alkadi.

PARTAGER