Burkina Faso : Alassane Balla Sakandé élu au perchoir de l’Assemblée nationale

Alassane Balla Sakandé

Au Burkina Faso, Alassane Balla Sakandé a été élu président de l’Assemblée nationale, le 8 septembre. Il remplace Salif Diallo, décédé à Paris, le 19 août dernier.

Alassane Balla Sakandé, 48 ans, était auparavant député de la province du Kadiogo et président du groupe parlementaire Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Cet ancien cadre de banque est passé par les mouvements syndicaux à l’Université et a suivi, en 2014, les démissionnaires du CDP (le parti de Blaise Compaoré, ndlr) pour créer le MPP.

Seul candidat en lice, il est élu en remplacement de Salif Diallo, décédé le 19 août dernier, par 104 voix « pour », 2 « contre », 19 « abstentions » et 2 « nuls » sur 127 votants. Au Burkina Faso, « en cas de vacance de la présidence de l’Assemblée nationale, par application des articles 91,92 ou 93 de la Constitution, l’Assemblée nationale élit un nouveau président dans les quinze jours qui suivent la vacance si elle est en session ».

L’opposition a décidé de ne pas présenter de candidat. « Nous avons jugé qu’il s’agissait de continuer un mandat qui a été écourté brutalement. A partir de ce moment, nous avons estimé qu’il était normal que nous puissions laisser la majorité choisir en son sein la personne à même de continuer l’œuvre de celui qui avait gagné contre notre candidat il y a 20 mois, a expliqué Mme Juliette Bonkoungou, députée du CDP.

Proche du Président Kaboré et de son défunt prédécesseur, Salif Diallo, le mandat de Alassane Balla Sakandé court jusqu’à la fin de la législature, en 2020.

Sahelien.com
PARTAGER