Burkina Faso / Chambre de commerce : Des poids lourds sur la ligne de départ

L’élection pour la présidence de la Chambre de commerce est prévue pour le 13 novembre prochain au Burkina Faso et les grandes manœuvres sont en cours pour le positionnement des candidats.

Si officiellement les candidatures ne sont pas encore reçues et validées, la précampagne bat son plein avec son lot de rumeurs et procès d’intention et de manœuvres peu orthodoxes.

Selon la Coalition nationale d’organisation de la société civile, il n’y a pas de fumée sans feu. Elle prend les devants pour, dit-elle, préserver les acquis de l’insurrection populaire avec un processus électoral véritablement indépendant à la Chambre de commerce.

« C’est du favoritisme que nous observons au sein de la Chambre de commerce qui vise à promouvoir certains hommes d’affaires du régime Compaoré afin de les faire revenir aux affaires et de toujours continuer certaines formes de pratiques que nous ne saurons accepter », indique Assad Mamadou Ouedraogo, porte-parole de la Coalition nationale des OSC.

Selon le processus électoral en cours, les candidats pourront se déclarer entre le 5 et le 14 octobre et la liste des candidats retenus sera affichée le 26 octobre 2016.

Des poids lourds sont annoncés sur la ligne de départ. Il s’agit entre autres de Safiatou Lopez Zongo, chef d’entreprise spécialisée dans le bâtiment et les travaux publics.

Elle est plus connue pour son activisme dans la société civile et se présente comme la candidate des insurgés.

Il y a également Apollinaire Compaoré, PDG de Planor Afrique et de plusieurs autres sociétés, Idrissa Nassa, PDG de Coris Bank international, ou encore Lassiné Diawara PCA de plusieurs entreprises et ancien vice-président de la Chambre de commerce.

Le toilettage des textes élaborés d’abord sous la transition et ensuite après l’installation du président Roch Kaboré prône plutôt l’inclusion.

Environ 400 millions de francs CFA seront mobilisés selon le ministère du commerce pour réussir une élection démocratique et transparente qui s’annonce des plus ouvertes depuis la création de l’institution en 1948.

PARTAGER