Burkina Faso : La police disperse des manifestants pro-Koglweogo

Des manifestants favorables au groupe d’autodéfense Koglweogo ont été violemment dispersés par la police, le mardi 28 juin à Ouagadougou.

Pendant plus de quatre heures, les manifestants ont bloqué le trafic sur la route nationale N°1, à la sortie ouest de la capitale. « Ils ont barré la route depuis 7h. On a même pas pu travailler, » témoigne un habitant du quartier Zongo où a eu lieu la manifestation. .

Ils exigent la libération de plusieurs membres du groupe d’autodéfense Koglweogo, arrêtés par les forces de l’ordre, le samedi dernier. Selon eux, la présence des Koglweogo est un gage de sécurité dans le quartier.

Le même weekend, il y a eu des affrontements entre le groupe d’autodéfense et une partie de la population, dans le même quartier. Celle-ci reproche aux Koglweogo leur méthode d’intervention qui « ne respectent aucun droit de l’homme ».

Ces genres d’incidents entre les membres de ce groupe et les populations sont de plus en plus fréquents dans plusieurs localités du pays.

Les Koglweogo sont des paysans et des éleveurs, regroupés au sein d’une milice d’autodéfense qui disent se « protéger face à la recrudescence de l’insécurité dans certaines zones reculées du pays où les forces de l’ordre sont moins présentes. »

PARTAGER