Burkina Faso : l’armée annonce la destruction de bases terroristes à l’Est du pays

Image d'illustration

L’annonce a été faite ce dimanche 16 septembre. L’armée n’a pas communiqué le bilan officiel ni la date des opérations.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, au moins neuf civils ont été tués dans l’attaque de certaines localités de la région de l’Est, au Burkina Faso. « À la suite de renseignements fiables obtenus, les Forces armées nationales ont mené des frappes aériennes et des opérations de ratissage dans la zone de Pama et de Gayeri », a annoncé l’armée dans un communiqué rendu public au lendemain de l’attaque. « Ces opérations combinées ont permis de détruire des bases terroristes », poursuit la note.
Sur sa page Facebook ce lundi, le président du Faso, Roch M. C. Kaboré, s’est réjoui du « succès » de l’armée et a félicité les chefs militaires et leurs hommes engagés dans la lutte contre le terrorisme. « Une guerre nous est imposée. Nous pouvons plier, mais jamais nous ne romprons », a-t-il indiqué.

Suite aux récurrentes attaques, le président Kaboré a dit, à l’issue du Conseil supérieur de la défense, le 8 septembre dernier, « rassurer les Burkinabè que des dispositions seront prises pour neutraliser les forces du mal qui tentent de déstabiliser » le pays.

Augustin K. Fodou
PARTAGER