Centre du Mali : cinq blessés dans une attaque contre un bateau « abandonnés » sur les berges du Niger

Des bateaux à quai à Mopti ©Sahelien.com

Un bateau de la Compagnie malienne de navigation (Comanav) a subi une attaque, jeudi vers 22h, entre Tawana et Tiékelendougou, près de Kouakourou dans le centre du Mali. 

« Ils sont cinq et sont là depuis hier soir », affirme une source locale au chevet des blessés. Hier soir, un bateau de la Comanav en provenance de Mopti a été la cible de « nombreux lourds tirs » d’arme à feu. « Les assaillants se sont arrêtés sur les deux berges et ont commencé à ouvrir le feu sur le bateau, des deux côtés », affirme notre source.

Les tirs se poursuivent contre l’appareil jusqu’aux périphéries de Kouakourou où la présence, depuis quelques jours, de l’armée malienne a dissuadé les assaillants. Le bateau est venu donc s’amarrer juste dans ce village où une forte présence terroriste a poussé les autorités à déployer quelques éléments de l’armée.

LIRE AUSSI :

Centre du Mali : des terroristes s’en prennent aux moyens de subsistance des populations

Sur place, au moins cinq blessés ont été constatés. « Il y a un infirmier parmi les militaires et un aide-soignant qui se sont occupés d’eux », explique un ancien élu local. Selon lui, trois des cinq blessés sont dans un état critique : un qui a été touché à l’abdomen et deux autres au crâne.

Actuellement, les cinq blessés se trouvent toujours à bord du bateau où « il fait plus bonne température » et sous le regard impuissant des populations. Les habitants cherchent des moyens pour les évacuer sur Mopti. Mais pour le moment, c’est mission impossible.

« Nous sommes assiégés. Nos pinasses ne peuvent plus se rendre à Mopti depuis plusieurs semaines », ajoute l’ancien maire. Et les militaires sur place, eux aussi, affirment ne pas pouvoir « diminuer leur effectif d’un iota » face à la menace dans la zone.

« En attendant, ils sont abandonnés sur les berges du fleuve », ajoute une autre source locale.

Aboubacar Dicko
PARTAGER