Forum Invest in Mali : le compte à rebours est lancé

A trois mois du grand rendez-vous international de promotion du Mali comme destination privilégiée d’investissements et d’affaires en Afrique subsaharienne, une rencontre de mobilisation a eu lieu, ce jeudi 7 septembre autour du président de la République au palais de Koulouba.

A travers cette manifestation, le Chef de l’Etat malien a tenu à marquer son engagement total pour la réussite de l’évènement. Il a exhorté le gouvernement, le secteur privé, et l’ensemble de la communauté internationale à la mobilisation générale autour d’un projet qui se veut comme la concrétisation des initiatives et actions de l’Etat et de l’ensemble des forces vives du pays, pour « replacer le pays parmi les destinations attractives pour les investisseurs régionaux et internationaux ».

C’est un évènement important pour le Mali, a indiqué le ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé. « Nous vivons une situation extrêmement difficile dont l’une des solutions passe par le développement du Mali » a-t-il déclaré.

Le directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements (API-Mali), Moussa Touré, a,  dans son intervention, relevé plusieurs indicateurs qui démontrent le dynamisme entrepreneurial et les améliorations  du climat des affaires. Il s’agit entre autres des réformes macroéconomiques structurantes, d’un code des investissements attractif, des mesures d’incitations fiscales très avantageuses, du taux de croissance stable à 6% en moyenne.

« Changer le narratif du Mali… »

Cette rencontre économique et financière des 7 et 8 décembre prochains a pour objectif non seulement de « changer le narratif du Mali » dans l’opinion publique internationale mais aussi de rassembler dans un creuset unique, les énergies maliennes, africaines et plus largement la communauté économique internationale pour mettre en œuvre des opportunités gagnant-gagnant.

C’est pourquoi le président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly, tout comme le vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Mamadou Baba Sylla, ont chacun lancé un appel au secteur privé malien et aux investisseurs internationaux pour une participation massive au Forum.

Augustin K. Fodou
PARTAGER