Jean-Pierre Lacroix : «La MINUSMA n’est pas là pour faire du contre-terrorisme»

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix,  a fait le point de sa visite de 5 jours, au cours d’une conférence de presse, ce mercredi 5 septembre à Bamako.

Au cours de son séjour, M. Lacroix a eu une série d’entretiens avec les autorités maliennes, la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma), les acteurs politiques, les représentants de la société civile et des groupes signataires de l’accord de paix. Ces derniers, selon le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU « ont fait part de leur volonté de voir des progrès concrets dans la mise en œuvre de l’accord ».

M. Lacroix s’est rendu dans le nord du pays, à Kidal, Tessalit, Aguelhok et à Gao, et à Sévaré dans le Centre où, il a visité le quartier-général de la force du G5 Sahel qui a été visé par un attentat-suicide le 29 juin dernier.

Le chef des OMP de l’ONU explique par ailleurs qu’ « il y a souvent une compréhension inexacte » du rôle de la mission onusienne au Mali. « La Minusma n’est pas là pour faire du contre-terrorisme, de l’action directe de lutte contre le terrorisme. Il y a d’autres forces qui ont ce mandat notamment la force du G5 mais aussi la force Barkhane et les forces armées maliennes. En tant que Minusma nous contribuons à créer des espaces de sécurité », a-t-il indiqué.

La situation politique au Mali, le régime de sanctions du Conseil de sécurité étaient également au centre des échanges avec la presse.

Sory Kondo Augustin K. Fodou

PARTAGER