Le Mali expulse l’enseignant du lycée français à l’origine du devoir controversé sur l’Azawad

Image d'illustration ©Sahelien.com

L’enseignant du lycée français de Bamako à l’origine du devoir polémique a été expulsé ce lundi du Mali. Professeur d’histoire et de géographie, il avait donné à ses élèves un devoir à domicile dans lequel une question faisait allusion à l’Azawad comme étant un territoire et Gao sa capitale. Le Mali a décidé de l’expulser.

L’affaire du devoir controversé, dans lequel une question portait sur l’Azawad, a connu une suite, certainement fâcheuse pour l’enseignant qui en est à l’origine. Le gouvernement malien a décidé, ce 23 octobre, d’expulser M. Guiovanopoulos, professeur d’histoire et de géographie.

Il y a quelques jours, cet enseignant du lycée français de Bamako, « Liberté A », avait donné un devoir à domicile à ses élèves dans lequel une question faisait allusion à l’Azawad comme étant un territoire avec Gao comme capitale. Ce qui a suffi pour créer une levée de boucliers indignée, notamment sur les réseaux sociaux, amenant ainsi l’Ambassade de France à réagir en présentant des excuses.

Au Mali, la question de l’Azawad reste une pomme de discorde entre le gouvernement malien et les ex-rebelles indépendantistes.

Dans la mesure d’expulsion qu’il a prononcée, le gouvernement malien a notifié que l’enseignant « doit quitter impérativement le territoire national dans les 72 heures ». Selon certaines informations, l’enseignant serait en France depuis le 19 octobre, juste après que la polémique a fait tâche d’huile sur les réseaux, charriant colère et incompréhension. Ce qui fait dire à beaucoup qu’il a été jeté en pâture à l’opinion publique.

Sahelien.com
PARTAGER