Les autorités municipales dégagent les voies du centre commercial de Bamako

Le gouvernement malien a entamé, depuis le lundi 3 mars, une opération de désencombrement des voix publiques en centre-ville de Bamako.

L’opération concerne essentiellement le centre commercial obstrué par des marchands ambulants. Ces derniers perçoivent cette situation comme une injustice. Ils réclament des sites de recasement avant le déguerpissement. « Ils doivent nous donner des lieux avant de nous chasser, nous nous débrouillons avec cette activité pour nourrir nos familles » lance une marchande ambulante.

Les responsables municipaux de Bamako expliquent cette opération par le besoin désengorgé toutes les voies principaux du centre-ville anarchiquement occupées. Selon Sagnago Sanogo, directeur des marchés de Bamako, des mesures sont prises pour recaser la plupart de ces marchants sur d’autres sites commerciaux. « Mais tout le monde ne peut pas être recasé en centre-ville, il faut que d’autre acceptent de partir vers les marchés communaux » explique-t-il.

La ville de Bamako a une population estimée à 2 505 216 habitants en 2012 pour un taux d’urbanisation national 33%.

PARTAGER