L’insécurité persiste à Kidal

La sécurité se détériore à Kidal, au nord du mali. Une série de vols a été commise au courant du mois d’avril.

Apres le braquage, en plein jour, d’un revendeur de crédit de communication, le 14 avril, six boutiques ont été cambriolées au marché de Kidal deux jours plus tard.

Les habitants sont mécontents de ces actes. Ils accusent les forces de sécurité sur place, notamment, la MINUSMA. « Tout ceci est la faute de la MINUSMA, s’ils font bien les patrouilles, cela n’allait pas arriver » explique Ahmed Ahmed, représentant de commerçants du marché de Kidal. Nous tenons la MINUSMA comme responsable. Elle(MINUSMA) doit nous rembourser notre perte. a-t-il ajouté.

Dans un entretien qu’elle a accordé à notre correspondant à Kidal, la représentante de la MINUSMA, Leila Bouchebouba, a justifié ces faits par un manque d’effectifs pour assurer à bien la sécurité. « Les gens ont du mal à comprendre la mission de la MUNUSMA, nous ne pouvons pas être tenu pour responsable par rapport à tout ce qui se passe. Nous avons une mission claire et nous faisons de notre mieux » a-t-elle rappelé.

PARTAGER