Livre : Mali, entre tourments et espérances

Dans un ouvrage sobre, Anta Barry fait un diagnostic sans concession de la crise sécuritaire, politique et humanitaire qui a projeté le Mali au beau milieu de la tourmente et dont il est en train de se relever. Pour l’auteure, qui suit une formation d’ingénieur agronome à l’Institut polytechnique rural (IPR-IFRA) de Katibougou, si aujourd’hui on en est à ce stade de ni paix, ni guerre, c’est que quelque part il a manqué ce sentiment d’appartenir à un seul et même pays. Il va sans dire que c’est la problématique de la nation malienne qui est posée. Cela à un moment où apparaît le risque clanique et ethnique qui se manifeste à travers le repli sur soi : organisations comme le Ginna Dogon, Taabital Pulaku, l’association des Doumbia nobles, des Diawara….

« Lorsque ce n’est plus l’élan patriotique qui prédomine, mais plutôt le sentiment ethnique, clanique et tribal, aussi le pays ne tardera pas à être victime d’un déchirement et à se retrouver finalement en lambeaux. », écrit-elle. Faillite de l’Etat, déperdition du patriotisme, l’échec de la gouvernance, les rebellions qui ont secoué le pays, l’épineuse question de l’Azawad, l’échec des précédents accords. Rien n’échappe à la plume perspicace parfois chargée de révolte de cette passionnée d’histoire et de philosophie qui propose des stratégies pour un Mali émergent au prix d’énormes sacrifices et de renoncement. Mais l’intérêt de cet ouvrage réside aussi dans le fait qu’il rejette la théorie du complot quant à l’occupation du Nord par les groupes djihadistes AQMI, MUJAO, ANSARDINE. Pour elle, « ce fut parce que notre pays était le maillon faible que nous avions été attaqué. La faiblesse, l’inaptitude, le laxisme de l’Etat ont été des circonstances déterminantes qui ont permis aux terroristes de trouver le terrain propices à leurs funestes desseins. »

Mali, entre tourments et espérances, Anta Barry, La Sahélienne, 2017

113 pages

Boubacar Sangaré

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER