Mali : à Kidal, l’usage du mercure dans l’orpaillage inquiète les populations

Vue de Kidal_image d'illustration

Dans la région, des habitants ont manifesté, il y a quelques jours, contre les effets du mercure sur l’environnement et la santé.

A Tinzawaten dans le cercle d’Abeibara, des habitants ont exprimé leur ras-le-bol, le 11 octobre dernier, face aux risques liés à l’utilisation du mercure par les orpailleurs. « Ces derniers temps, il y a des choses qui se passent chez nous et qu’on n’aime pas. Nous voulons que cela s’arrête immédiatement. Des gens utilisent des poisons dans leur machine pour extraire l’or pour ensuite reverser les déchets dans l’eau », déplore Iflakatane Walet Mohamed, présidente des femmes de Tinzawaten. Et d’ajouter : « nos animaux boivent ces eaux et meurent sur-le-champ. Si cette pratique continue, ça pourrait même tuer la population puisque des centaines d’animaux en sont déjà morts ».

Selon des sources locales, la ville de Kidal a également le même problème d’intoxication chez les animaux. Les orpailleurs avaient installé leur centre de traitement à quelques kilomètres au nord-ouest de la ville mais les autorités locales (Coordination des mouvements de l’Azawad) et la société civile ont obligé les chercheurs d’or à déplacer le centre. Actuellement, ils sont dans la vallée, à l’est de la ville. « Jusqu’à présent, aucune action n’a été mise en place pour arrêter cette perte d’animaux », souligne un habitant de la ville.

Walid Ag Menani

PARTAGER