Mali : à Kouakourou, une centaine d’élèves ont repris l’école après trois ans de fermeture

Une école à Mopti (image d'illustration)©Sahelien.com

Lundi 20 novembre, tôt le matin, les élèves ont retrouvé le chemin de l’école à Kouakourou, dans le centre du Mali.

Boubacar Nientao, élève de la 5ème année fondamentale se réjouit de la reprise des cours dans son village. « Depuis trois ans, nous sommes entre la maison et les travaux champêtres. Aujourd’hui est un jour de fête pour moi et mes camarades. Mon souhait est de devenir médecin mais sans école, c’est impossible à réaliser, donc je suis très content », affirme-t-il.

Des élèves en classe ce jeudi 23 novembre ©Sahelien.com

Selon Assana Djenepo, directeur du premier cycle, l’essentiel était de faire revenir les élèves en classe et les choses s’amélioreront au fur et à mesure. « Je suis très optimiste parce que lors de la récente visite du Premier ministre, il nous avait promis la réouverture de l’école et aujourd’hui c’est chose faite, donc je pense tout rentrera dans l’ordre d’ici un certain temps… », a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI :

Mali : à Kouakourou, les attentes sont nombreuses après le réconfort des autorités

L’école de Kouakourou comprend le 1er et le 2eme cycle, mais pour le moment, c’est le premier cycle qui est opérationnel à cause du manque d’enseignants. En plus du directeur du premier cycle et de la directrice du second cycle, les enseignants sur place sont au nombre de trois. Ils se sont répartis six classes, c’est-à-dire que chaque enseignant dispense des cours dans deux classes différentes.

A la fermeture de l’école, les élèves étaient au nombre de 661, mais pour l’instant, une centaine ont retrouvé le chemin des classes. La fermeture de l’école avait été ordonnée par les terroristes en janvier 2015, après la distribution de tracts dans la mosquée et dans d’autres lieux publics. Ce qui a contraint les enseignants à quitter le village.

Longtemps resté sous la menace terroriste, Kouakourou a pu retrouver la stabilité grâce à la présence des militaires maliens dans la localité depuis septembre dernier.

Sory Kondo

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur Sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER