Mali : attaque meurtrière contre un camp de l’armée à Gourma-Rharous

Des hommes armés se sont attaqué, ce mardi 18 avril tôt le matin, à un camp des forces spéciales maliennes dans le cercle de Gourma Rahrous, situé à 160 km de la ville de Tombouctou.

« Je m’apprêtais à sortir pour prier quand j’ai commencé à entendre les coups de feu. Ils étaient vraiment assourdissants », affirme cet habitant contacté par Sahelien.com.  » Au moment où je vous parle une grande fumée se dégage du côté du camp ou bien c’est la résidence du préfet. Je ne sais pas… », affirme un autre, paniqué.

De sources sécuritaires locales, l’armée a  » vivement réagi  » et a fini par repousser l’attaque. Pas de bilan officiel pour le moment, mais des sources locales évoquent la mort d’au moins deux soldats et des matériels militaires incendiés. Les auteurs de l’attaque ont quitté la ville peu après avec, selon des témoins, des corps dans le coffre des pickups.

À Bamako, la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) confirme, elle aussi, l’attaque sans vouloir donner plus de détails. « Il y a forcément eu des pertes en vie humaine, mais je ne peux rien vous dire comme bilan en ce moment », affirme son directeur, Col. Diarran Koné.

En 2015, une attaque similaire, revendiquée par Aqmi, avait fait onze morts dans les rangs de l’armée dans la même localité.

Dans le nord du Mali, la situation sécuritaire est toujours précaire depuis l’occupation terroriste entre 2012 et 2013. La signature d’un accord de paix en juin 2015 n’a pas suffi à amoindrir les attaques contre les forces maliennes et étrangères. Ou même les populations civiles.

Aboubacar Dicko

Images du camp après l’attaque postées sur les réseaux sociaux

© 2017 Mahmoud Vieux Gassamba – Tous droits réservés.
© 2017 Mahmoud Vieux Gassamba – Tous droits réservés.

 

 

 

 

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale des articles. Merci de diriger vos lecteurs par le biais du lien de redirection pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER