Mali : près d’une dizaine de morts dans des attaques terroristes au centre et au nord

Ville de Tombouctou

Au Mali, plusieurs camps de la mission de l’ONU (Minusma) ont été ciblés par des attaques terroristes, ce lundi 14 août dans le centre et le nord du pays. Les deux bilans font près de dix morts. 

Aucune attaque n’a encore été revendiquée, mais toutes ont été opérées de la même manière…ou presque. Lundi, tôt le matin, des hommes armés prennent d’assaut le camp de la Minusma à Douentza, dans la région de Mopti.  Une pluie de tirs vise un camp de la mission depuis « une colline adjacente » pendant que d’autres assaillants, à pieds, se dirigent vers un autre. Des militaires maliens et des Casques bleus réagissent et parviennent à repousser les assaillants « après avoir abattu deux d’entre eux », selon des sources locales et la Minusma qui confirment également la mort d’un soldat malien et d’un Casque bleu.

Près de sept heures plus tard, un pick-up dépose au moins plusieurs hommes armés près du quartier général de la Minusma à Tombouctou, au nord du pays. Ils se dirigent vers l’entrée et ouvrent le feu sur les gardes d’une société privée de sécurité. Des assaillants pénètrent à l’intérieur des locaux de la mission en continuant à tirer. L’armée malienne et des Casques bleus bouclent le secteur et un assaut est donné plus tard. Selon la mission onusienne, « les éléments préliminaires font état de la mort de cinq gardes de sécurité de la MINUSMA, tous de nationalité malienne, d’un membre de la gendarmerie malienne et d’un agent civil contractuel de la MINUSMA . Un garde de sécurité malien et six casques bleus ont été blessés, dont deux grièvement. Six assaillants ont été abattus lors de la riposte de la MINUSMA à l’attaque ».

Au Mali, la situation sécuritaire est toujours précaire. L’accord de paix signé en 2015 est dans une impasse alors que les pays du G5-Sahel peinent à financer la force antiterroriste lancée il y a un mois à Bamako. Ils comptent désormais sur une conférence des donateurs après le refus du Conseil de sécurité à doter la force d’un mandat.

Aboubacar Dicko
PARTAGER