Mali: Deuil national et état d’urgence après l’attaque de Nampala

Le gouvernement malien a décrété un deuil national de trois jours et réinstauré l’état d’urgence pour une durée de 10 jours à compter de ce jeudi 21 juillet à minuit.

La décision prise hier en Conseil des ministres intervient, après l’attaque terroriste le mardi dernier contre l’armée à Nampala, dans la région de Ségou.

Dix-sept soldats ont été tués et 35 autres blessés au cours de l’attaque, selon un communiqué du gouvernement.

Un hommage national aux victimes est prévu à Ségou aujourd’hui en présence du président Ibrahim Boubacar Keita.

L’attaque a d’abord été revendiquée par l’Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peule et la restauration de la justice (ANSIPRJ), créée en juin dernier. Et ensuite par le groupe terroriste Ansar Dine du sud anciennement Front de libération du Macina.

PARTAGER