Mali – Gao : la société civile maintient la pression sur le gouverneur

A Gao, la société civile maintient la pression sur le gouverneur de la région et exige toujours son départ. Elle l’a réitéré lors d’une réunion tenue, lundi 14 août, à la place de l’indépendance.

Les membres de la société civile promettent de continuer leur mouvement jusqu’au départ du chef de l’exécutif régional. Ils ont lancé un ultimatum d’une semaine. « Nous donnons une semaine à l’Etat de prendre ses responsabilités, autrement dit, nous prendrons les nôtres (…) Nous ne sommes pas les esclaves d’un Etat. Nous ne serons pas les sujets d’un Etat qui n’ont pas voix au chapitre, de s’exprimer sur des questions vitales de leur région. Nous leur donnons une semaine sinon c’est nous qui prendront notre indépendance », a déclaré Ousmane Amadou Maïga, membre du mouvement de résistance civile.

En juin dernier, une association a porté plainte contre l’actuel gouverneur suite aux violentes manifestations contre les autorités intérimaires qui ont fait trois morts en juillet 2016 à Gao.

Abdoulaye Gozane Diarra Augustin K. Fodou

PARTAGER