Mali : grève d’une semaine des syndicats de l’éducation

École fondamentale Bourem I (région de Gao) - Image d'illustration ©Sahelien.com

Les différents syndicats des enseignants des collectivités signataires du 15 octobre 2016, observent une grève d’une semaine depuis ce lundi 7 janvier. Ils demandent le respect des engagements pris par le gouvernement dans le sens de l’amélioration des conditions de travail des enseignants.

« L’octroi d’une prime de documentation, d’une prime de logement, l’accès des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales aux services centraux de l’État, l’adoption d’un plan de carrière du personnel enseignant de tous les niveaux,  la relecture du décret portant allocation d’indemnité aux personnels chargés des examens et concours professionnels, etc. », ce sont là, quelques points de revendications du collectif des syndicats de l’éducation.

Cette grève d’une semaine intervient  après l’échec des négociations avec le gouvernement du Mali. « Depuis un certain temps, on avait déposé un cahier de doléances auprès du département de l’éducation. On a déposé une première demande à laquelle le ministre n’a pas donné suite. Il nous a reçu suite à une deuxième correspondance sans pouvoir faire des propositions qui puissent aller dans le sens de l’amélioration de nos conditions de vie », a indiqué Ousmane Almoudou, Secrétaire général du Syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivités.

Selon M. Almoudou, tous les syndicats de l’éducation au niveau national sont en grève. Les cours sont donc paralysés dans plusieurs établissements primaires et  secondaires publics.

Sory Ibrahim Maïga, Stagiaire

PARTAGER