Mali: Insertion sociale des enfants après l’orphelinat

Bamako dispose de deux centres publics d’accueil et de placement d’enfants, communément appelés pouponnières.Outre ces centres publics, il existe également de nombreux orphelinats et centres d’accueils privés pour enfants de la rue.

Situé en commune 5 du district de Bamako, le centre Kanuya a accueilli depuis sa création en 1992, plus de 14. 000 enfants.

Les enfants sont hébergés, scolarisés et formés aux métiers tels que la menuiserie, la soudure, la transformation des produits agricoles, la fabrique de savon afin de de faciliter leur insertion sociale.

« Nous apprenons aux enfants toutes les activités possibles qui peuvent leur apporter quelque chose après le centre», a indiqué Mme Camara Bernadette Souko, présidente fondatrice de l’ONG Kanuya Mali.

Et d’ajouter : « au point de vue académique nous avons eu beaucoup de réussite, pratiquement chaque année nous inscrivons à peu près 28 à 30 enfants qui passent en classe supérieure. Certains vivent actuellement à l’étranger ».

Agé de 26 ans, Illo Bah est tailleur depuis une dizaine d’années. Aujourd’hui marié et père de deux enfants, il doit sa réussite à son passage au centre. « J’ai eu la chance de grandir au centre. A cause de ça, je ne suis pas voleur. J’ai un travail qui me nourrit et je m’en sors bien ».

Pour leur part, les autorités ont inscrit les pensionnaires du centre à la Caisse nationale d’assurance maladie, pour venir en aide à ces structures dans la prise en charge sanitaire.

PARTAGER