Mali : la fondation Salif Keita alerte sur la situation des albinos

Au cours d’une conférence de presse tenue à Bamako, le 6 janvier dernier, la présidente de la Fondation Salif Keita pour les albinos, Nantenin Keita, a déploré les attaques contre les albinos et les pratiques discriminatoires dont ils sont victimes au Mali.

La fondation indique avoir recensé, en un an, trois attaques contre les personnes atteintes d’albinisme.  C’est pour « ne pas laisser ce genre d’attaque se propager » que les responsables de la fondation Salif Keita ont organisé cette rencontre avec les journalistes afin de porter le message aux populations.

« On ne veut pas qu’il y ait d’autres cas », a déclaré Nantenin Keita. Dans certains pays d’Afrique subsaharienne, les albinos sont persécutés à cause de superstitions. « La vie d’un albinos ne doit pas permettre le bonheur de quelqu’un d’autre. On est tous des êtres humains, c’est du sang qui coule dans nos veines. Je n’ai pas envie que ce genre de chose arrive dans notre pays », a-t-elle ajouté.

Les conférenciers ont, par ailleurs, expliqué ce qu’est l’albinisme et les missions de la fondation. Créée en 2006 par l’artiste musicien malien Salif Keita, la fondation qui porte son nom œuvre à la reconnaissance des droits des albinos, à leur émancipation et leur insertion socio professionnelle. Elle compte un millier d’adhérents.

Amadou Cissé, Stagiaire

PARTAGER