Mali : l’armée française annonce avoir neutralisé « les principaux cadres » de la Katiba Macina

Hélicoptères militaires à Gao - image d'illsutration - Sahelien.com

Selon l’état-major des armées, l’opération a combiné l’action de nombreux moyens aériens. Le bilan provisoire fait état d’« une trentaine de terroristes mis hors de combat ». 

Trois positions des présumés Katiba Macina ont été bombardées, dans la nuit du 22 au 23 novembre aux environs de 23 heures par les forces françaises de l’opération Barkhane, selon plusieurs sources contactées par le correspondant de Sahelien.com.

Elles affirment avoir entendu des bombardements dans la zone de Kourou et Namana (deux grandes mares) dans la commune de Farimaké, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Gathi Loumou, dans le cercle de Youwarou (région de Mopti).

« A ce stade de l’évaluation de l’opération, il apparaît qu’une trentaine de terroristes a été mise hors de combat, parmi lesquels figurent probablement le chef de la katiba Massina, Hamadoun Kouffa, et ses principaux cadres », a indiqué l’état-major des armées.

Les sources contactées ne confirment pas pour le moment la mort du chef de la Katiba Macina d’Ançardine, une des composantes de JNIM.

Sahelien.com

PARTAGER