Mali : Le budget de la Défense passe de 182,400 milliards F CFA à 211,45 milliards

Les députés ont voté ce vendredi, la loi de finances 2016, par 117 voix pour (sur 147 députés) 21 contre et 0 abstention.

Hier jeudi, les représentants du peuple ont examiné le document résumant l’état de santé des finances publiques du Mali.

Selon le rapport du député élu à Sikasso, Yacouba Michel Koné, introduit par le président Selon le rapport du député élu à Sikasso, Yacouba Michel Koné, introduit par le président de la Commission finances Abdine Koumaré, les prévisions de ressources du budget de l’Etat s’élèvent à 1 828,106 milliards de FCFA en 2016 contre 1 757, 296 milliards de FCFA dans le budget rectifié 2015, soit un écart de 70,855 milliards de FCFA ou un taux d’accroissement de 4,03%.

Elles sont détaillées en prévisions de recettes nettes du budget général, chiffrées à 1 744,821 milliards de FCFA en 2016 contre 1 653,405 milliards de FCFA dans le budget rectifié 2015, soit une augmentation de 91,416 milliards de FCFA ou un taux de progression de 5,52%.

Les prévisions de ressources des budgets annexes, comptes et fonds spéciaux se chiffrent à 83,285 milliards de FCFA en 2016 contre 103,891 milliards de FCFA dans le budget rectifié 2015, soit une baisse de 20,606 milliards de FCFA ou un taux négatif de 19,83%.

S’y ajoutent les prévisions de recettes de la Direction générale des impôts (DGI), 679,003 milliards de FCFA (sans crédit TVA) en 2016 contre 594,098 milliards de FCFA (sans crédit TVA) dans le budget rectifié 2015, soit une augmentation (sans crédit TVA) entre 2015 et 2016 de 84,905 milliards de FCFA ou un taux de progression de 14,29%.

Au titre des charges, assure l’honorable Koné, l’article 4 du document traite du plafond des crédits inscrits en dépenses au budget de l’Etat pour 2016. Ces dépenses du budget d’Etat 2016 sont prévues pour 2 002,873 milliards de FCFA contre 1 881,168 milliards de FCFA dans la loi de Finances rectificative 2015, soit une augmentation de 121,705 milliards de FCFA ou un taux de 6,47%.

Cette augmentation, dira-t-il, est imputable d’une part à la hausse des dépenses du budget général qui passent de 1 777,277 milliards de FCFA dans le budget rectifié 2015 à 1 919,588 milliards de FCFA en 2016, soit une augmentation de 142,311 milliards de FCFA ou un taux de 8,01%.

Elle est liée d’autre part à la baisse des dépenses des budgets annexes, comptes et Fonds spéciaux, prévues pour 83,285 milliards de FCFA en 2016 contre 103,891 milliards de FCFA dans le budget d’Etat rectifié 2015, soit une diminution de 20,606 milliards de FCFA ou un taux de -19,83%.

Rappelons qu’au plan sectoriel, le budget de la présidence de la République connaît une baisse. Elle est due à la création d’un chapitre budgétaire spécial détaché pour les services de la Sécurité d’Etat pour, dit-on, redynamiser des renseignements, dans le contexte actuel de lutte contre le terrorisme.

Ainsi, l’enveloppe budgétaire de Koulouba (présidence) pour 2016 est de 14,17 milliards F CFA contre 16,45 milliards en 2015 quand la Sécurité d’Etat n’avait de chapitre séparé.

Le budget de la primature devrait enregistrer une légère hausse, passant de 9,06 milliards F CFA en 2015 à 10, 141 milliards.

Grâce à une dotation de la loi de programmation militaire, le budget de la Défense qui est de 182,400 milliards passera à 211,45 milliards en 2016.

Enfin, l’Assemblée nationale a un budget prévisionnel de 13,97 milliards F CFA contre 12,49 milliards en 2015.

PARTAGER