Mali: l’état d’urgence prolongé d’au moins dix jours

Le gouvernement malien a décidé, jeudi 30 mars lors d’un Conseil des ministres, de prolonger l’État d’urgence de dix jours supplémentaires. La mesure est en place depuis près deux ans.

La mesure a été prorogée de six mois en juillet 2016, quelques mois après l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson en novembre 2015. C’est donc ce 29 mars qu’elle a expiré.

Jeudi soir, elle a été encore une fois prolongée. Mais seulement de dix jours même si la situation sécuritaire du pays ne connait pas une véritable amélioration. Cette mesure, selon les autorités maliennes, a permis « d’accroître les capacités opérationnelles et les actions de contrôle des forces armées et de sécurité sur le territoire national. »

« Elle a également permis d’assurer la mise en œuvre diligente des procédures juridictionnelles liées aux actes et aux menaces terroristes », indique le communiqué. Ajoutant qu’en « dépit des efforts fournis et des mesures arrêtées, l’évaluation de la situation sécuritaire révèle la persistance de la menace terroriste au Mali et dans la sous-région ainsi que des risques d’atteinte à la sécurité des personnes et de leurs biens. »

Toutefois, les autorités n’excluent une autre prorogation « si l’évaluation de la situation sécuritaire le justifie. » La déclaration de l’état d’urgence permettra aux autorités compétentes de poursuivre les efforts de prévention et de lutte contre les menaces terroristes, estime l’État Malien.

Aboubacar Dicko
PARTAGER