Mali : Majorité et opposition expriment leur solidarité envers les victimes de l’attentat de Gao

La classe politique malienne a organisé un rassemblement, ce samedi 21 janvier à Bamako, suite à l’attentat contre le camp du MOC, mécanisme opérationnel de coordination à Gao.

Les partis de l’opposition, de la majorité présidentielle et la société civile se sont unis pour exprimer leur solidarité envers les victimes de l’attentat.

« Nous restons mobilisés auprès de toutes les forces patriotiques du pays pour combattre et condamner avec la dernière énergie les forces rétrogrades d’un autre âge qui voulaient asservir notre peuple et bloquer son développement », a indiqué Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition, lors de son intervention.

La Convention de la majorité présidentielle, par la voix de Younouss Hamèye Dicko, a également présenté ses condoléances aux forces de défense et de sécurité du Mali ainsi qu’aux groupes armés.

Ce rassemblement, contre le terrorisme et pour la stabilité au Mali est salué par les participants. « C’est un signe très fort et personne ne peut rester indifférent à un tel appel. C’est le Mali que nous voulons main dans la main dans les moments difficiles comme dans le bonheur », a déclaré Djimé Kanté.

Le mécanisme opérationnel de coordination prévu par l’accord pour la paix et la réconciliation doit être renforcé et le processus de Désarmement Démobilisation et réinsertion doit être accéléré, selon l’honorable Amadou Thiam.

L’attaque contre le camp du MOC, le 18 janvier dernier a fait 77 morts et 115 blessés. A Gao, le personnel de santé reste mobilisé aux côtés des blessés.

PARTAGER