Mali – Ménaka : l’armée est également en ville

Une vue de Ménaka - Crédit photo : Sahelien.com

Après avoir repris les territoires sous contrôle du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) à l’issue des affrontements meurtriers dans la région de Kidal, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) est entrée dans la ville de Ménaka sans résistance, vendredi 28 juillet, en début de soirée.

Un habitant joint par Sahelien.com a indiqué que les éléments de la CMA étaient à deux kilomètres de la ville de Ménaka hier aux environs de 17 heures.  « C’est à la tombée de la nuit qu’ils sont entrés à bord de 5 véhicules. Les casques bleus  étaient partis au camp ainsi que les forces armées maliennes.  Il n’y a pas eu de combat. Après quelques moments, ils (les combattants) sont repartis sur leur position d’arrivée au nord de la ville », a affirmé cet habitant.

Le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) dont le fief est Ménaka, a, dans un communiqué, souligné que les membres de la CMA « ont pris contact avec le président de l’autorité intérimaire de Ménaka et des officiers du Mouvement pour le Salut de l’Azawad pour rassurer sur leurs intentions. Aucun coup de feu n’a été tiré à Menaka. Le MSA sécurise les bâtiments publics et la population (…) Tout est en bonne voie et aucun incident majeur n’est à signaler ».

La CMA indique être présente à Ménaka pour « participer à la gestion de la ville ». Des rencontres seront tenues aujourd’hui entre les groupes  armés dont la CMA et l’armée ainsi que les forces internationales pour discuter de cette question.

C’est le calme ce matin dans la ville selon le correspondant de Sahelien.com sur place. « Les habitants vaquent à leurs occupations. La Minusma est sortie pour la patrouille et l’armée malienne est également en ville », a-t-il ajouté.

Les fondateurs du MSA, étaient membres de la CMA jusqu’à l’étape de la mise en place des autorités intérimaires (prévue par l’accord de paix) où ils ont claqué la porte pour regagner Ménaka.

La rédaction

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER