Mali – Ménaka : le gouverneur visite les sites de cantonnement de la CMA et de la Plateforme

Image d'illustration - Crédit photo : Sahelien.com

Le gouverneur de la région de Ménaka, Daouda Boureima Maïga, à la tête d’une importante délégation s’est rendu, mercredi 6 septembre, sur les sites de cantonnement de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) à Tinfadimata et de la Plateforme à Inagar, respectivement à 35 km et 25 km sur la même ligne au nord de Ménaka.

Les deux sites ont été réalisés par la mission onusienne au Mali (MINUSMA) dans le cadre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Chacun est constitué de six bâtiments, une dizaine de hangars, des latrines, quatre petits châteaux pour l’approvisionnement en eau et des équipements solaires. Les sites doivent accueillir 1500 combattants dans les jours à venir.

Pour le gouverneur, cette visite est une démarche qui vise à encourager les acteurs de la mise en œuvre de l’accord. « L’animation et la matérialisation des actions de DDR au niveau de ces sites Tinfadimata et Inagar sont une priorité. Les deux groupes sont là, ils attendent. Pour nous, c’est l’occasion de démarrer quelque chose », nous a confié le chef de l’exécutif régional.Quant aux tôles froissées d’un bâtiment suite aux grands vents fréquents en cette période hivernale, le gouverneur trouve que cela ne doit en rien occulter le cantonnement.

En plus des sites de cantonnement, Tinfadimata a été doté de trois classes et un d’un centre de santé communautaire. A Inagar, l’école a également été clôturée par la mission onusienne.

Le responsable de la CMA que nous avons rencontré trouve que tout est vraiment prêt pour le processus de cantonnement. Même son de cloche du côté du président de l’autorité intérimaire Abdoul Wahab Ag Had Mahamad.

Les sites de cantonnement ont été construits de telle sorte qu’ils puissent être utiles aux communautés après le processus de désarmement.

Mohamed Ag Issafeytane
PARTAGER