Mali : plus de 137 000 personnes affectées par les inondations

Le fleuve Niger traverse le Mali sur près de 1700 km

C’est ce qu’indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA-Mali), citant les données de la Direction générale de la protection civile (DGPC). La population à risque d’inondation est estimée à plus de 183 000 personnes dans le pays.

En juillet et en août, les pluies et la montée des eaux des fleuves, ont causé des inondations dans toutes les régions. L’agence onusienne souligne dans son dernier bulletin humanitaire qu’à la date du 17 septembre, les inondations ont fait 13 morts et affecté plus de 137 000 personnes.

Environ 6 350 maisons et 92 points d’eau ont été partiellement ou totalement détruit et 2 680 têtes de bétail emportées par les inondations, précise le document. Les régions de Tombouctou, Ségou, Koulikoro et Gao ainsi que le district de Bamako, enregistrent environ 82% des personnes affectées par les inondations dans le pays. Dans ces régions, « des inondations sont à craindre tout le long du fleuve Niger » alerte OCHA-Mali.

LIRE AUSSI : à Bamako, la montée des eaux s’accélère et menace les populations riveraines

Le 9 septembre dernier, la Direction nationale de l’hydraulique a annoncé le dépassement du seuil d’alerte du niveau du fleuve à Bamako. « Avec les apports et les prévisions météorologiques, tout porte à croire que l’eau va continuer à monter », avait indiqué à Sahelien.com, le directeur national adjoint de l’hydraulique.

Marie Dembélé
PARTAGER