Mali : Plus d’une centaine d’invités attendus au forum de Kidal

Plus d’une centaine de participants sont attendus au forum de Kidal, prévu du 27 au 30 mars prochain. L’organisation est partagée entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme, selon Zeide Mohamed, membre de la CMA et président du comité d’organisation.

« Les dispositions sont prises sur le plan de la sécurité et l’accueil des invités. Il y a les invités ressortissants des régions de l’Azawad et les invités officiels : la communauté internationale, le Mali et les partenaires au développement », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter qu’« exceptionnellement pour cette rencontre, Barkhane renforce la sécurité dans la ville de Kidal et dans la région pour que la rencontre puisse se tenir sans problème ».

Il y a également « une coopération très rapprochée entre la CMA, la Plateforme et la MINUSMA, par rapport à la sécurité à l’intérieur et à la périphérie », a souligné M. Zeide.

Ce forum, selon Mazou Ibrahim Touré, membre de la société civile à Kidal, vise à « réconcilier les populations de l’Azawad entre elles-mêmes, en vue de stabiliser la sous-région. Il est grand temps que les parties fassent des efforts pour que l’accord sois mis en œuvre parce que les gens commencent à perdre patience ».

L’invitation des membres du gouvernement malien divise l’opinion à Kidal. « Certains sont pour, d’autres sont contre. On n’accepte pas le retour du Mali », a affirmé Anara Ag Hamadiya, un habitant de la ville.

Du côté de la Plateforme, Rhissa Mohamed, président du bureau régional du GATIA à Kidal, indique que « les populations sont informées et sont au courant de ce qui se passe et de tout ce qui se passera ».

Et de poursuivre : « (…) Le Mali fait partie des invités, donc nous l’acceptons. Nous allons tous œuvrer pour la sécurité de nos invités ».

Mme Yawa Walet Kader, également membre de la Plateforme pense que ce forum « est en parfaite harmonie avec nos aspirations qui ne sont autres que la paix. Nous voulons le développement ».

C’est depuis fin septembre 2015, qu’ont débuté au nord du Mali, les différentes concertations en vue de régler les différends qui opposent les tribus et groupes armés de la zone.

Des rencontres se sont déroulées notamment à Anéfis en octobre et à In-Khalil en décembre entre la CMA et la Plateforme.

Le forum de Kidal est la suite de ce que les groupes armés signataires de l’accord pour la paix appellent « le processus d’Anéfis », qui consiste à réconcilier d’abord les communautés entre elles, en vue faciliter la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Le 10 mars dernier, le Comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation, a salué l’initiative du forum de Kidal. Dans un communiqué, il a « invité toutes les parties à apporter leur pleine et entière collaboration pour sa réussite ».

En prélude à ce forum, une rencontre des femmes est prévue le mercredi 23 mars prochain à Kidal.

PARTAGER