Mali – Tombouctou : des habitants ont manifesté contre les résultats du recrutement dans l’armée

Des habitants de Tombouctou, des jeunes en particuliers, sont sortis ce mercredi 31 mai, pour manifester contre les résultats définitifs du concours de recrutement dans les différents corps de l’armée. Les manifestants demandent plus de rigueur et de transparence dans le recrutement.

« Après tant d’années, c’est toujours la même chose. On a remarqué que le recrutement se fait de façon arbitraire. On a décidé de montrer notre mécontentement à travers une marche pacifique », a indiqué Mohamed Diarra, porte-parole des manifestants.

Selon le collectif des jeunes, les résultats du concours ne tiennent pas compte du quota promis.  Sur l’avis de recrutement « on précisait un quota commun de 230 éléments pour les régions de Tombouctou et de Taoudéni. En tout, 2260 jeunes de la région de Tombouctou ont fourni leur dossier à la sélection mais à notre grande surprise, seulement 131 jeunes ont été sélectionnés pour la région de Tombouctou et on n’a plus parlé de Taoudéni », pouvait-on lire dans le document transmis au gouverneur de Tombouctou.

Les autorités régionales de leur côté, tentent de rassurer les manifestants. Selon le gouverneur Koïna Ag Ahmadou, « le ministre de la Défense a déjà donné le ton par rapport à cette pratique-là. Et je crois que tous les jeunes du Mali à travers la télé malienne ont suivi son intervention. Avec votre patience, je crois que ça ira et nous veillerons à ce que les règles soient appliquées sur toute l’étendue du territoire. »

Pour renforcer les effectifs de l’armée malienne cette année, le ministère de la Défense a lancé en janvier dernier, une opération de recrutement de 5000 jeunes dans tout le pays.

Chirfi Moulaye Augustin K. Fodou

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER