Mali : une marche contre le projet de révision constitutionnelle empêchée à Bamako

Ils sont nombreux à s’être rendus, ce jeudi 8 juin à la Bourse du travail de Bamako, à l’appel du mouvement « Trop c’est trop », pour protester contre le projet de révision constitutionnelle adopté par l’Assemblée nationale le samedi 3 juin.

« Nous pensons que cette révision constitutionnelle est un recul par rapport aux idéaux de mars 1991. Nous pensons que ce pays n’a pas besoin d’une telle révision. Nous ne sommes pas forcément contre la révision en tant que telle. Nous sommes contre certaines dispositions de cette révision qui vont consacrer le pouvoir aux mains d’un seul homme. Nous sommes également contre la création d’un Sénat. Nous avons déjà une chambre qui est l’Assemblée nationale qui reste à parfaire. Pourquoi compter une nouvelle expérience alors que celle que nous avons déjà n’arrive pas à donner le résultat escompté », indique Djimé Kanté, membre de la société civile.

Et d’ajouter : « de toute façon si nous n’arrivons pas à bloquer ici, nous le ferons dans les urnes, malgré les magouilles et toutes les malversations qui se préparent ».

La marche a finalement été empêchée par la police déployée en grand nombre sur les lieux. « Les policiers présents ici dépassent le nombre de manifestants et c’est une vraie entrave à la démocratie. Nous dirons tout simplement que l’Etat doit comprendre que c’est aussi un droit pour nous et pour tous les autres Maliens de donner leur point de vue par rapport à cet référendum », affirme Aboubacar Diarra, un autre manifestant.

Après quelques accrochages avec la police, les protestataires, obligés de se retrancher dans les locaux de la Bourse du travail, se donnés rendez-vous ce samedi 10 juin au monument de l’indépendance.

Le référendum constitutionnel est prévu le 9 juillet prochain. La campagne électorale sera ouverte le vendredi 23 juin et close deux jours avant le vote, selon le gouvernement.

Sory Kondo

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER