Mali: vives tensions à Tombouctou autour des autorités intérimaires, la cérémonie annulée

Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) et les mouvements arabes de l’Azawad (MAA) ont pris les principaux check points de la ville de Tombouctou. Des habitants décrivent une « atmosphère tendue. »

« C’est très tendu. Hier soir, nous entendions beaucoup de tirs très très puissants. Tôt ce matin, on en a entendus encore sinon même plus puissants », affirme un habitant. Dans la ville, assure un autre, les populations vaquent à leurs affaires même si les familles interdisent aux enfants de dépasser le seuil des portes.

Dans un communiqué, les responsables militaires des mouvements arabes de l’Azawad (MAA-CMA et MAA-Plateforme) assurent qu’ils « ont investi tous les check points nord de Tombouctou. » Les deux mouvements affirment avoir mis en garde le gouvernement sur les « conséquences dramatiques » d’un collège transitoire « parachuté » de Bamako.

Actuellement, la situation est très confuse. D’une part, il y a le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) qui affirme ne pas être contre l’installation des autorités intérimaires, mais cherche à intégrer l’intégralité du processus.

D’une autre part, il y a les mouvements arabes de l’Azawad (MAA-CMA et MAA-Plateforme) qui sont contre la nomination de Hamadi sidi Ahmed Aggada à la tête de l’autorité intérimaire de Taoudeni.

La société civile aussi, selon son président Hamaza Maïga est contre l’installation de ces autorités intérimaires. « Le principe des autorités intérimaires n’est pas un problème, mais le minimum était de consulter les gens à la base pour leur point de vue. Ces autorités ont parachuté sur nos têtes, du jour au lendemain, » précise M. Maïga, avant d’ajouter : « on a décidé avec le CJA d’interdire cette mise en place ».

L’armée a eu la consigne de ne poser aucune résistance pour « éviter un affrontement », selon une source sécuritaire à Bamako contactée par sahelien.com. Cela, après de très brefs échanges de tirs avec les groupes armés dimanche, au petit soir.

Ce matin, à la dernière minute, la cérémonie de mise en place des autorités intérimaires a été annulée. Pour le moment, aucune date n’a encore été fixée.

PARTAGER