Niger – Agadez : plus de retours que de départs de migrants

Convoi de migrants au nord du Niger - Sahelien.com

Sur 13.000 migrants enregistrés, en mars dernier, aux points de suivi des flux de population gérés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Arlit et Séguédine (région d’Agadez), 4 781 migrants ont quitté le Niger pour l’Algérie ou la Libye tandis que 8416 migrants ont fait le chemin inverse.

C’est ce qu’indique le dernier rapport rendu public, mardi 16 mai, par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Niger.

Depuis le début de l’année, les retours sont en hausse. En janvier, 8424 migrants sont revenus contre 6524 migrants sortants. En février, ce sont 27 239 migrants qui sont retournés alors que seulement 6329 seulement ont quitté le Niger.

Source : OCHA – Niger

Selon le rapport, les migrants entrants observés au point de suivi des flux de Séguédine en mars, continuaient d’être plus nombreux que les flux sortants.

« Cette tendance s’expliquerait par le fait que les migrants utilisent des routes qui contournent le point de suivi des flux pour aller vers la Libye afin d’éviter d’être interceptés. En revanche les migrants qui reviennent de la Libye ne courent pas ce risque et passent donc par le point de suivi. Concernant les migrants en direction de l’Algérie, les flux sortants sont plus élevés que les flux entrants », précise le document.

Le nombre de migrants qui ont tenté de passer la frontière avec la Libye ou l’Algérie à partir de la région d’Agadez, est à la baisse depuis l’adoption de la loi contre le trafic des migrants par le gouvernement nigérien en mai 2016. Plusieurs passeurs et véhicules de transport des migrants ont été arrêtés à Agadez.

Parmi les facteurs dissuasifs, il y a les violences dont sont victimes des migrants. « Certains migrants ont rapporté, à leur sortie de la Libye, avoir été victimes d’exploitations et de traites pouvant conduire à la mort en cas de non-paiement des rançons demandées aux proches des migrants à travers des réseaux criminels », souligne le rapport.

Augustin K. Fodou

PS: Aux sites d’information et portails, Sahelien.com n’autorise pas la reprise intégrale de ses articles. Si un article vous intéresse, vous ne devez reprendre que deux (2) paragraphes. Ensuite vous allez diriger vos lecteurs vers le lien original de l’article sur sahelien.com pour lire le reste du papier. Dans le cas contraire, Sahelien.com se réserve le droit de vous poursuivre devant les tribunaux compétents.

PARTAGER