Niger : au moins trois morts dans des heurts entre éleveurs et agriculteurs à Maradi

Une ferme au Niger - ©Sahelien.com

Un affrontement meurtrier a opposé éleveurs et agriculteurs, lundi 20 novembre, dans la localité de Débi (département de Tessaoua), dans la région de Maradi.

« Nous avons un bilan de trois morts dont le chef du village et deux autres personnes qui n’ont pas encore été identifiées. La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cette bagarre », a indiqué Idi Saley, maire de Maijirgui, à Sahelien.com.

Selon une source locale, « tout a commencé, lorsque le chef du village de Débi a apporté une convocation aux éleveurs, suite aux dégâts causés par leurs animaux. Mécontents, les éleveurs s’en sont pris au chef du village et l’ont tué. En colère, les agriculteurs attaquent à leur tour, les éleveurs et tuent deux d’entre eux ». De nombreux blessés et d’importants dégâts matériels ont été enregistrés, selon le ministère de l’Intérieur.

Mardi, le gouverneur de la région de Maradi s’est rendu sur les lieux pour tenter de ramener le calme. « Hier, avec le gouverneur, le préfet et les forces de l’ordre, on a fait tout le terrain et le gouverneur a pris toutes les mesures avec les forces de l’ordre pour qu’un apaisement revienne au niveau de la population », a ajouté le maire.

Selon le ministère de l’Intérieur, « vingt-trois (23) personnes prises en flagrant délit de commission d’actes d’incendie sur un campement ont été arrêtées ».

Sahelien.com
PARTAGER