Niger : Des militants « pro-Hama » ont saccagé des véhicules devant le siège du parti au pouvoir

Des militants du Modem Fa Lumana, parti de l’opposant Hama Amadou, candidat à l’élection présidentielle du 21 février prochain ont saccagé des véhicules devant le nouveau siège du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya), parti au pouvoir, situé au quartier Zabarkane, ce mardi 2 février, aux environs de 17 heures.

Selon le correspondant de Sahelien.com sur place, trois véhicules ont été endommagés. Les sièges de ces deux partis se trouvent dans le même quartier à Niamey. L’incident est survenu, après un meeting tenu par les partisans de Hama Amadou à leur quartier général.

Un groupe a défilé devant le siège du PNDS-Tarayya au cri de « A bas Issoufou Charlie! ». Les militants ont barré la route avant de saccager les véhicules et motos à l’effigie de Mahamadou Issoufou, candidat à sa propre succession.

« J’allais au siège quand les jeunes m’ont arrêté et m’ont demandé de baisser la vitre de la voiture », a indiqué Sani Issa, une victime à Sahelien.com

Les forces de l’ordre sont intervenues, peu après pour disperser la foule à coup de gaz lacrymogène.

Inauguré le 30 janvier dernier à l’occasion du lancement de la campagne présidentielle couplée aux législatives, c’est la deuxième fois en quelques semaines, que le siège du parti au pouvoir est pris pour cible. En décembre 2015, des hommes armés ont ouvert le feu sur le bâtiment et blessé un policier en faction.

La situation socio-politique est tendue depuis l’arrestation de Hama Amadou et de 5 autres militants de son parti. Arrêté le 14 novembre 2015, l’opposant est inculpé de « complicité de supposition d’enfants, faux et usage de faux en écriture publique et association de malfaiteurs ».

Il est toujours détenu à Filingué, à 180 kilomètres de Niamey, malgré la validation de sa candidature par la Cour constitutionnelle.

PARTAGER