Niger : deux ans de prison ferme pour le journaliste Baba Alpha

Baba Alpha

Le journaliste nigérien travaillant à Bonferey TV, Baba Alpha, a comparu hier mardi devant le Tribunal de Niamey.

Poursuivi pour faux et usage de faux pour la détention de faux papiers d’état civil, il a été condamné à deux ans de prison de prison ferme, 600.000 FCFA d’amende, dix ans de déchéance de ses droits civiques et politiques.

Cette condamnation lui interdit tout emploi public et permet la confiscation et la destruction de ses pièces d’état-civil.

Baba Alpha, a été arrêté et écroué, en même temps que son père âgé de 70 ans pour faux et usage de faux.

Le 11 juillet dernier, Amnesty International avait appelé les autorités nigériennes à « annuler les charges retenues contre des leaders de la société civile et activistes politiques détenus arbitrairement », et à « les libérer sans condition ».

L’ONG  de défense des droits de l’homme a considéré que « le journaliste et syndicaliste Baba Alpha est pris pour cible pour ses prises de position critiques sur la chaîne de radio privée Bonferey ».

Sahelien.com
PARTAGER