Niger : Deux marchés fermés pour raison de sécurité à Diffa

Fin avril dernier, le gouverneur de la région de Diffa a suspendu par arrêté, les jours de marché hebdomadaire de Gagamari dans la commune rurale de Chetimari et du marché de Kindjandi dans la commune rurale de Gueskerou.

Contacté par Sahelien.com, le maire de Chetimari, Djibrila Mallam Kalla a souligné que cette fermeture concerne seulement les marchés proches de la frontière nigériane.

Au cours de cette semaine, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué avoir constaté une augmentation de l’insécurité et une aggravation de la situation humanitaire dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger.

« La sécurité autour des villes de Diffa et Bosso, à l’est, s’est détériorée au cours des derniers mois, avec une succession d’incidents criminels, dont des attaques suicide près de villages et de sites où des réfugiés nigérians et des déplacés ont trouvé refuge », a déclaré Adrian Edwards, un porte-parole du HCR à Genève.

Selon l’agence onusienne donnant des chiffres du gouvernement nigérien, cette région accueillait à la mi-mai plus de 241.000 réfugiés nigérians, personnes déplacées et Nigériens rapatriés qui vivaient autrefois au Nigéria.

« La population s’est éloignée de la frontière. Nous sommes en train de voir avec les humanitaires, dans quelle mesure, les déplacés vont avoir des abris puisque la période hivernale approche », a conclu le maire de Chetimari.

PARTAGER