Niger : la rentrée scolaire débute avec une grève des élèves du secondaire

La rentrée 2018-2019 effective au collège Mariama à Niamey

Plus de 100.000 élèves devaient reprendre le chemin de l’école ce lundi 17 septembre après trois mois de vacances. Mais les enseignants réclament des arriérés de salaires. Pour le syndicat des élèves, c’est une rentrée « purement politique ».

Dans un message publié à la veille de cette rentrée, le ministre des enseignements secondaires, Mohamed Sanoussi, a expliqué que le gouvernement a pris toutes les dispositions pour le bon déroulement de la rentrée scolaire.

Contrairement au message du ministre, le représentant du syndicat des enseignants du secondaire Kiémou Ibrahim, a déclaré que la rentrée des classes « s’annonce très mal, parce que les engagements que le gouvernement a pris avec les syndicats ne sont pas respectés ». Et de poursuivre : « les enseignants contractuels qui représentent plus de 70% des enseignants n’ont pas leur salaire de juillet et d’août. Voilà que nous sommes à la rentrée dans la région de Zinder et les enseignants ont plus de 3 mois de salaires impayés. »

Peu après le lancement officiel de la rentrée scolaire par les autorités, le syndicat des élèves section lycée et collège de la région de Niamey a lancé un mot d’ordre de grève de 48 heures. Le motif de la grève, selon l’Union des scolaires nigériens, est « la mauvaise organisation d’une rentrée purement politique ».

Omar Hama Saley
PARTAGER