Niger : L’OIF recommande la correction des anomalies sur le fichier électoral

La mission technique de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) chargée d’auditer le fichier électoral, a présenté ses résultats, lundi 4 janvier à Niamey, après une semaine de travaux.

Selon le général Siaka Sangaré, chef de la mission des experts de l’OIF, « le fichier électoral est fiable sous réserve de la mise en œuvre immédiate des recommandations ».

Le contrôle du fichier a permis de relever 234 872 électeurs sans lieux de naissance, 16 208 électeurs sans date de naissance, 16,15% des électeurs recensés sur simple carnet de famille.

Les experts de l’OIF ont recommandé entre autres, la radiation de 39 228 mineurs, de 25.000 doubles inscriptions, la suppression de 323 bureaux de vote fictifs, la reprise de la numérotation des bureaux de vote et des électeurs, l’authentification des cartes d’électeurs.

Avant que l’OIF ne dépêche ses experts à Niamey sur demande de la Commission électorale nationale indépendante, l’opposition nigérienne avait réclamé l’intervention d’un cabinet indépendant et crédible pour auditer le fichier.

A la clôture du dépôt des dossiers de candidature pour l’élection présidentielle le 2 janvier dernier, seize candidats ont été enregistrés, en attendant la validation de la Cour constitutionnelle.

Le premier tour de la présidentielle couplée aux législatives est prévu le 21 février 2016, et le second tour, le 20 mars. Quant aux élections locales, elles auront lieu le 9 mai 2016.

PARTAGER