Niger : Sept soldats tués dans deux attaques à Diffa

Cinq soldats ont été tués et six autres blessés, dans une embuscade tendue par des éléments du groupe terroriste Boko Haram, à 6 kilomètres de la localité de Toumour dans la région de Diffa, lundi 12 septembre dernier.

L’armée nigérienne a indiqué, dans un communiqué, que la réaction des Forces de défense et de sécurité et celle des renforts de la Force bilatérale (Tchad-Niger) a permis de mettre hors d’état de nuire l’ennemi.

Le bilan est de « trente terroristes tués, deux capturés ainsi que la saisie d’une importante quantité d’armes et de munitions ».

Quatre jours plus tôt, deux soldats sont morts après que leur véhicule ait sauté sur un engin explosif improvisé à 13 kilomètre à l’Est de la localité de Barwa, toujours dans la région de Diffa.

Les différentes attaques de Boko Haram depuis février 2015 ont fait de nombreux déplacés dans la région.

Les autorités et les partenaires estiment à 454 000, le nombre de personnes en insécurité alimentaire dans cette partie du sud-est du Niger.

Parmi elles, 399 000 ont besoin d’une assistance d’urgence dans les départements de Bosso, Nguigmi et Diffa et 55 500 d’appui à travers des activités de relèvement précoce dans les départements de Mainé Soroa et de Goudoumaria, indique l’agence onusienne OCHA.

PARTAGER