Niger : un prêtre italien enlevé près de la frontière avec le Burkina Faso

Une rue au Niger (Image d'illustration)

[Mise à jour]

L’enlèvement a eu lieu,  lundi 17 septembre, aux environs de 21 heures dans la paroisse de Bomoanga, à 125 km de la capitale nigérienne.

« Le père Pier Luigi Maccalli est prêtre catholique de la Société des missions africaines (SMA). Depuis 11 ans, il est au service de la population dans cette localité de Bomoanga qui fait frontière avec le Burkina Faso », a indiqué un communiqué de l’Eglise Catholique au Niger publié mardi.

Selon un habitant du village joint au téléphone par le correspondant de Sahelien.com à Niamey, « les ravisseurs avaient un seul objectif en enlevant Pier Luigi. C’est faire du chantage pour demander une rançon à l’Italie parce qu’ il n’est pas le seul blanc dans le village où, il vivait depuis plus de 10 ans en toute quiétude ». Et d’ajouter : « quand les ravisseurs sont venus, des villageois les ont vus. Ils sont partis avec le prêtre sur une moto en direction du Burkina Faso. Un moment après, ils sont revenus tirer des coups de feu en l’air ».

L’enlèvement n’a pour l’heure pas été revendiqué.

Sahelien.com
PARTAGER