Mali : plus de 3000 personnes se sont réfugiées au Burkina après les récentes violences intercommunautaires

Un village dans le centre du Mali_© Sahelien.com

Répertoriés entre mi-février et début avril, ces nouveaux réfugiés se sont ajoutés aux quelque 24.000 Maliens qui ont trouvé refuge au Burkina Faso depuis le début du conflit au Mali en 2012, selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

L’agence onusienne se dit préoccupée par  la nouvelle flambée de violences intercommunautaires qui touchent le centre du Mali. « Lors de ces affrontements entre les communautés Dogon et Peul, des dizaines de personnes ont été tuées depuis février et des maisons et autres biens détruits, notamment dans la zone de Koro, dans la région de Mopti », a indiqué William Spindler, le porte-parole du HCR lors d’un point de presse mardi à Genève.


Selon le HCR, « les 3000 personnes réfugiées au Burkina Faso comprennent 2.000 Maliens ainsi que 1.000 Burkinabés qui résidaient au Mali depuis de nombreuses années ».

Par ailleurs, l’organisme dit craindre davantage de déplacements et une augmentation des besoins humanitaires « avec la montée de la violence extrémiste et intercommunautaire ».

Depuis plusieurs mois,  le nord du Burkina Faso est confronté à une montée de l’insécurité avec notamment « des actes récurrents de banditisme et de violence dans les zones accueillant les réfugiés maliens ».

Augustin K. Fodou
PARTAGER