FR | EN

Français | English

dimanche, 04 décembre, 2022

|

26.2 C
Bamako
29.2 C
Niamey
29.9 C
Ouagadougou

|

09:10

GMT

Burkina Faso : le récap de la semaine

Que s’est-il passé lors de la semaine du lundi 26 au vendredi 30 septembre 2022 au Burkina Faso? Sahelien.com vous propose trois faits marquants.

Deuxième coup d’Etat en huit mois. Après une journée tendue et incertaine à Ouagadougou, un groupe de militaires annonce vendredi soir à la télévision, le renversement du président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Ce dernier était arrivé au pouvoir après avoir évincé le président Roch Marc C. Kaboré, le 24 janvier dernier. Depuis quelques heures, c’est le capitaine Ibrahim Traoré qui est à la tête du Burkina Faso. Peu après l’annonce de la prise de pouvoir, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a réagi à travers un communiqué. Selon l’institution régionale, « ce nouveau coup de force est inopportun.»

Manifestation à Bobo-Dioulasso. A la veille du nouveau coup d’Etat, des centaines de personnes ont manifesté pour demander la démission du président Paul-Henri Damiba. Une manifestation spontanée intervenue suite à l’attaque d’un convoi de ravitaillement lundi.

Attaque à Gaskindé. Un convoi de ravitaillement à destination de la ville de Djibo a été la cible d’une attaque, près de la localité de Gaskindé (province du Soum, région du Sahel), lundi 26 septembre. Le bilan provisoire, selon les autorités est de « 11 corps de militaires retrouvés, 28 blessés dont 20 militaires, 01 VDP (Volontaire pour la défense de la patrie, auxiliaire des forces de défense et de sécurité, ndlr) et 07 civils. Une cinquantaine de civils sont aussi portés disparus L’attaque a également causé d’importants dégâts matériels. » Le même jour en fin de matinée, le président Damiba s’est rendu à Djibo pour “remonter le moral” aux soldats du 14ème Régiment interarmes (14è RIA) victimes de l’embuscade.

Sahelien.com