FR | EN

Français | English

lundi, 16 mai, 2022

|

27.2 C
Bamako
32.6 C
Niamey
31.5 C
Ouagadougou

|

05:22

GMT

Centre du Mali : après les détonations « chacun essayait de se mettre à l’abri »

Tôt ce dimanche 24 avril, des attaques simultanées ont visé trois camps de l’armée malienne dans le centre du pays notamment dans les régions de Mopti et Ségou.

« C’est aux environs de 05h 10, pendant que nous effectuions la prière de Fadjr (l’aube), que nous avons entendu une détonation suivie de quelques tirs de mitrailleuses. Dans les minutes qui ont suivi, nous avons entendu des tirs d’obus en direction du camp. Les tirs continuaient également vers l’école El Moctar de la ville et chacun essayait de se mettre à l’abri », affirme un habitant de Sévaré contacté par Sahelien.com. Après le retour au calme, « je me suis rendu là où se sont passés les évènements. J’ai constaté qu’il y a eu d’énormes dégâts, des bâtiments et des boutiques vitrées dans le marché ont été touchés », a-t-il ajouté.

Selon le témoignage d’un autre habitant, après la détonation, « les gens qui étaient dehors sont rentrés précipitamment. C’est après que nous avons appris que c’est un véhicule piégé qui a explosé. J’ai vu des ambulances passées et beaucoup de militaires déployés dans la rue ».

« Dispositifs sécuritaires renforcés »

Dans un communiqué rendu public à la mi-journée, l’armée indique avoir « repoussé trois attaques complexes terroristes respectivement au camp Hammadoun Bocary Barry dit Balobo de Sévaré, au camp de Bapho et au camp de Niono. (…) Les groupes armés terroristes ont utilisé des véhicules kamikazes bourrés d’explosifs en vue d’attaquer ces emprises », souligne la note.

A Sévaré, « les assaillants portaient des tenues militaires. Après l’explosion, certains ont profité pour s’infiltrer dans le camp et brûlé des véhicules vers les bâtiments du commandant de zone. Il y a eu des échanges de tirs. Poursuivis par les militaires, ils [assaillants], sont partis se retrancher au quartier Djondjori  », indique une source sécuritaire à Sahelien.com.

Le bilan provisoire officiel des trois attaques fait état de 6 morts, 20 blessés ainsi que des dégâts matériels enregistrés dans les rangs de l’armée. Au moins 11 terroristes sont morts et du matériel militaire a été récupéré, selon l’armée. Et de préciser que la situation est sous contrôle et les dispositifs sécuritaires renforcés dans ces zones.

La mission onusienne au Mali a, dans un communiqué, condamné ces attaques et dit avoir « immédiatement déployé une force de réaction rapide dans Sévaré » « à la demande » des forces armées maliennes.

Sahelien.com