FR | EN

Français | English

vendredi, 03 décembre, 2021

|

29.2 C
Bamako
32.2 C
Niamey
32.1 C
Ouagadougou

|

20:22

GMT

Covid-19: quelles mesures à Kidal ?

Lavage des mains et prise de température, c’est désormais le quotidien des usagers à l’entrée du Centre de santé de référence (CSREF) de Kidal. De la prévention au traitement, le personnel soignant se prépare pour faire face à la maladie à coronavirus (Covid-19).

« Au niveau du CSREF de Kidal, depuis le début de la maladie, nous avons initié une formation avec le CICR pour le personnel médical ainsi que le personnel hygiéniste pour la prévention ainsi que la prise en charge des cas de coronavirus » a déclaré Cheick Ag Oufene Administrateur du CSREF de Kidal.

En visite, en fin de semaine dernière à Kidal, le ministre de la santé, Michel Sidibé, a indiqué que les besoins sont énormes. « Il est important d’être préparé. Je me suis rendu compte qu’il y a énormément de besoins », a-t-il souligné.

Le plan de riposte se poursuit également en dehors du centre de santé. Selon Dr Moussa Bagayoko, vice-président de la commission santé à Kidal, des rencontres avec les leaders religieux et communautaires ont été organisées par la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). «Ils ont été briefés par rapport à cette pathologie et les mesures de prévention. Il y a les différents cordons de sécurité qui ont été mis en place autour de la ville de Kidal et Tessalit. Cinq cordons à Kidal et cinq à Tessalit à l’entrée et à la sortie des villes. Les dispositifs de lavage des mains ont été installés partout où il y a les lieux publics, marchés, mosquées sont tous dotés en dispositifs de lavage des mains ».

La sensibilisation doit se poursuivre notamment, le respect des mesures barrières ajoute Sidi Mohamed Ichrach, gouverneur de la région de Kidal. « Il faut porter les masques, à défaut des masques, il faut bien porter son turban. Chez nous ici, c’est une chance, nous avons cette culture du port du turban qui peut protéger ».

En cette période de crise sanitaire, « certaines pratiques doivent être analysées », a poursuivi le chef de l’exécutif régional. « Vous avez le fait que les gens mangent ensemble dans le même plat. C’est une pratique malienne, le fait que toute la famille se lave la main avant de manger encore dans le même plat et en général, c’est les plus âgés qui se lavent d’abord les mains et ensuite les enfants. Dans les grins, les jeunes n’ont pas assez de verre. Vous avez le même verre qui passe d’une bouche à l’autre. Chaque fois qu’un verre est rempli, on serre le suivant, etc. Cinq ou six personnes peuvent boire dans le même verre. Vous pouvez avoir dans certains milieux des gens qui mangent avec la même cuillère en même temps. C’est des pratiques locales qui méritent aussi d’être analysées. On n’en parle pas beaucoup mais elles sont porteuses de danger pour la population » a-t-il expliqué.

Le 22 avril dernier, cinq (5) cas de covid-19 ont été enregistrés au niveau de la Mission onusienne à Kidal.

Abal Ag Mohamed Aly, Sory Kondo, Augustin K. Fodou