FR | EN

Français | English

lundi, 16 mai, 2022

|

27.2 C
Bamako
32.6 C
Niamey
31.5 C
Ouagadougou

|

04:41

GMT

Le ministre algérien des Affaires Etrangères en visite au Burkina

Le ministre algérien des Affaires étrangères a été reçu en audience, le mercredi 9 juillet, à Ouagadougou par le Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré. La crise du nord du mali était au centre des échanges, selon Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie algérien.

Le Président Blaise Compaoré a été désigné comme médiateur par la CEDEAO dans la crise qui oppose l’Etat malien à des groupes armés du nord du pays, notamment le MNLA, depuis janvier 2012. Un accord préliminaire a été signe le 18 juin à Ouagadougou, entre l’Etat malien et les groupes armés. Il a notamment permis la tenue des élections présidentielle et législatives en fin d’année 2013.

Les groupes armés, notamment le HCUA et le MNLA, ont pris le contrôle de la ville de Kidal, le 21 mai, après une offensive ratée de l’armée malienne. Cet offensif est survenu quatre jours après une visite du premier ministre malien dans la ville. Une visite qui est à la base de déclenchement des hostilités, selon plusieurs observateurs.
Les groupes armés déclarent occuper plusieurs localités du nord, notamment Aguelhok, Menaka, ber, Djebok, Tarkint..)

L’Algérie a offert ses bons offices aux parties belligérantes enfin de faciliter un dialogue direct et inclusif, selon le ministre algérien des affaires étrangères. Une rencontre, qui devait regrouper tous les acteurs, est prévue le 16 juillet à Alger.