FR | EN

Français | English

samedi, 02 mars, 2024

|

25.2 C
Bamako
26.2 C
Niamey
26.1 C
Ouagadougou

|

04:08

GMT

Le récap’ Sahel de la semaine du 22 au 26 janvier 2024

• En début de semaine, la Cour suprême du Mali, a inculpé et placé sous mandat de dépôt, plusieurs responsables et ex-cadres de la société d’électricité Énergie du Mali (EDM) dont un ancien ministre de l’Energie pour « faux et atteinte aux biens publics » notamment dans l’affaire d’achat de groupes électrogènes pour fournir l’électricité.

• Le mardi 23 janvier 2024 aux environs de 11h00, la ville de Tombouctou a essuyé des tirs d’obus lancés par les terroristes. Ces tirs n’ont fait aucune perte en vie humaine ni dégât matériel a annoncé l’armée.

• Dans un communiqué publié le 23 janvier, le ministère des mines du Mali a annoncé l’effondrement d’une galerie sur un site d’orpaillage à Kobadani dans le cercle de Kangaba, survenu le 19 janvier dernier ayant causé la mort de plusieurs dizaines d’orpailleurs, essentiellement des jeunes.

• Le porte-parole du gouvernement de transition, le colonel Abdoulaye Maïga a annoncé, jeudi soir, “la fin, avec effet immédiat” de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, signé en 2015.

• Après leur qualification respective mardi et mercredi pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football, le Burkina Faso et le Mali s’affronteront le 30 janvier prochain à Korhogo.

• Le 23 janvier, le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré a lancé, à Ouagadougou, les activités de la première usine de traitement des résidus miniers, une unité industrielle à capitaux 100% burkinabè et fruit d’un savoir-faire local.  Selon les autorités, elle permettra au Burkina Faso de traiter sur place et d’avoir un contrôle total des résidus miniers qu’il exportait pour le traitement. 

• Le gouvernement nigérien a suspendu l’octroi de nouveaux droits miniers jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui fait suite à la récente saisie à l’aéroport d’Addis-Abeba de lingots d’or non déclarés d’une valeur de plusieurs dizaines de milliards de FCFA en provenance de Niamey et qui devaient être exportés vers Dubaï.

• Au Niger, la mesure de prélèvement de 10 francs sur chaque appel et souscription au forfait internet et voix pour consolider les ressources du fonds de Solidarité a débuté le jeudi 25 janvier 2024.